EQUIPE ARTISTIQUE

Stéphane Peyran, Metteur en scène / Octave.

Formé au Conservatoire du Onzième arrondissement à Paris dans les classes d’Alain Hitier et de Philippe Perrussel ainsi qu’au cours de Jean-Laurent Cochet, Stéphane Peyran se voit offrir par ce dernier son premier rôle en 2003 dans Doit-on le dire ? de Labiche au théâtre Tristan Bernard, spectacle qui sera nominé aux Molières dans la catégorie meilleur spectacle musical. Il poursuit son métier de comédien dans Un air de famille de Bacri et Jaoui au théâtre de Nesle où il campe le personnage de Denis et enchaîne en jouant Arlequin dans deux pièces de Marivaux : Le Prince travesti mis en scène par Colette Teissèdre, et Les fausses Confidences, dans une mise en scène de Jean-Laurent Cochet.

En 2005, il signe sa première mise en scène en montant Les Chevaliers d'Agnès Desarthe au Théâtre du Rond-Point dans le cadre du spectacle La baignoire et les deux chaises.

Dès 2006, il travaille sous la direction d'Arnaud Denis : il est Sylvestre dans Les Fourberies de Scapin de Molière au Lucernaire et au Petit Montparnasse, puis il tient de nombreux rôles dans L'Ingénu de Jean Cosmos d'après Voltaire au Vingtième théâtre et au Tristan Bernard. Il renoue ensuite avec Molière en faisant partie de la distribution des Femmes savantes, repris au théâtre de Paris après avoir ouvert la saison 2009-2010 au théâtre Quatorze.

Sa collaboration avec Arnaud Denis ne s’arrête pas là. À deux reprises, il est son assistant à la mise en scène, pour Les Revenants d’Ibsen au théâtre 13 et plus récemment pour Nuremberg : la fin de Gœring, pièce écrite par Arnaud Denis et montée au Vingtième théâtre.

En 2011, il intègre la compagnie Les Mille Chandelles créée par Baptiste Belleudy. Celui-ci lui propose d’interpréter le général français dans l'adaptation explosive de la bande dessinée De Cape et de Crocs représentée sur le parvis du château de Vaux-le-Vicomte. En 2012, Baptiste Belleudy monte Roméo et Juliette au collège des Bernardins suivi d'une tournée d'été en Suisse dans un théâtre élisabéthain démontable, la Tour vagabonde.  Stéphane y tient le rôle de Benvolio. L'année suivante, la Tour s’installe au cœur de Paris pour plusieurs mois de représentations de Roméo et Juliette et d'un autre chef d'œuvre de Shakespeare, Comme il vous plaira, spectacle également mis en scène par Baptiste Belleudy et dans lequel Stéphane incarne Jacques le Mélancolique.  

Il co-écrit avec Damien Bonnel et Baptiste Belleudy un troisième spectacle pour le séjour parisien de la Tour : une initiation à l'univers de Shakespeare, destinée à un jeune public, intitulée Bla di bla di bla… et dont il signe la mise en scène.

En 2014, il retrouve Arnaud Denis qui le distribue dans Dom Juan de Molière au Théâtre 14 pour y jouer Pierrot, le paysan.

Depuis ses débuts, Stéphane Peyran a toujours agrémenté son parcours théâtral en faisant du doublage, en tournant dans des spots publicitaires ou encore en participant à divers court métrages régulièrement primés.

Il a également travaillé pour la télévision en tournant dans la série "Main courante" diffusée sur France 2 et en jouant dans Suspect numéro un, le magazine de faits-divers de TMC.

En 2014, il est devenu le metteur en scène du "Théâtre des Affranchis", compagnie théâtrale qu'il a fondée avec un collectif d'artistes et dont le premier spectacle sera Les caprices de Marianne d'Alfred de Musset. 

Margaux Van den Plas, Marianne.

Margaux a été formée au Cours Florent, dans les classes de Régine Ménauge-Cendre et Michèle Harfaut. Elle y a également suivi des stages de jeu face à la caméra, avec Steve Suissa ou encore Bruno Rolland.

Elle débute en tournant dans plusieurs téléfilms, notamment Une vie française de Jean-Pierre Sinapi, dans lequel elle tient un premier rôle féminin aux côtés de Jacques Gamblin, Pauline Étienne et Bernard Le Coq.

Depuis, Margaux joue régulièrement des rôles de guest à la télévision (RIS, Commissaire Magellan, Profilage) et, en 2012, elle obtient un rôle récurrent dans la série à succès de Canal +, Dans la bouche, diffusée dans le before du Grand Journal. En 2013, elle tourne dans deux longs métrages : Dent réalisé par l'américain Max Makowski et Les Francis réalisé par Fabrice Begotti.

D'autre part, elle apparaît dans des clips et publicités réalisées par des grands noms du cinéma (Renault, par Xavier Giannoli...) et elle est aussi l’égérie de plusieurs marques de luxe.

Elle anime également une émission pour enfants sur Télé Toon Plus, ainsi qu’une émission de mode sur June TV.

Enfin, Margaux vient de participer au programme court Doc Véto, réalisé par Stéphane Gillot avec Michel Cimes, bientôt diffusé sur France 2.

Guillaume Bienvenu, Coelio.

Guillaume Bienvenu a acquis sa formation chez Jean-Laurent Cochet, qui le dirige dans Le Veilleur de nuit de Sacha Guitry aux Bouffes Parisiens. Il joue ensuite au Lucernaire, en 2006, dans Les Fourberies de Scapin de Molière, mis en scène par Arnaud Denis, ainsi que dans l’Épreuve, de Marivaux, mise en scène par Catherine Brieux.

Par la suite, il interprète Roméo sous la direction de Philippe Boronad dans Roméo & Juliette de Shakespeare, puis il est Clitandre dans Les Femmes savantes de Molière, mis en scène par Colette Teissèdre. Les deux saisons suivantes, Guillaume joue dans une adaptation des Cahiers de Malte Laurids Brigge de Rainer Maria Rilke (m.e.s Bérangère Dautun). Après la poésie, il fait un détour vers le roman en étant Pierre dans une adaptation de Pierre et Jean de Maupassant dirigé par Vica Zagreba au Théâtre du Lucernaire. En 2012, il incarne Valère au Théâtre de Paris dans Le Tartuffe de Molière mis en scène par Marion Bierry, aux côtés de Patrick Chesnais et Claude Brasseur.

Après avoir été David Wills au théâtre Rive Gauche dans À tort et à raison de Ronald Harwood mis en scène par Odile Roire, il joue en 2014 le rôle-titre de Sugar une création de Joëlle Fossier mise en scène par Frédérique Lazarini au Vingtième Théâtre.

Talent Cannes Adami en 2003, Guillaume tourne aussi régulièrement devant la caméra.

Colette Teissèdre, Hermia.

Comédienne, metteur en scène, professeur d'art dramatique à l’ADAC pendant vingt ans, Colette a interprété tant au cinéma, au théâtre qu’à la télévision les grands rôles des répertoires français et étranger. Colette Teissèdre a joué sur les plus grandes scènes parisiennes : le Théâtre du palais-Royal, le Théâtre Saint-Georges, le Théâtre des Mathurins, l'Edouard VII, l'Atelier, le Théâtre Hébertot. Elle a, entre autres, été la partenaire de Maria Casarès, Paul Meurisse, Michel Simon, Marie Bell, Jean Le Poulain, Robert Hirsch, Maria Pacôme, Michel Galabru, Pierre Vaneck ... Elle a travaillé sous la direction des grands metteurs en scène et réalisateurs de notre époque comme Jean Meyer, Michel Duchaussoy, Robert Manuel, Jean-Pierre Mocky, Jacques Charon, Pierre Mondy, Roger Coggio, Francis Perrin, Raymond Gérome...

Elle a également à son actif une douzaine de mises en scène, travaillant sur des pièces de grands auteurs classiques tels que Musset, Marivaux, Victor Hugo ou encore Paul Claudel.

Récemment, elle a conçu et vient de jouer pendant deux saisons au Théâtre du Gymnase un spectacle sur Victor Hugo et la politique.

Axel Blind, Claudio.

Entré au cours de Jean-Laurent Cochet en 2006, Axel Blind en devient l’un des professeurs deux ans plus tard. Il y fait la rencontre de Jean-Laurent Silvi qui le met en scène dans le rôle-titre de Monsieur de Pourceaugnac de Molière.

En 2008, il joue au Théâtre 14 aux côtés de J-L Cochet dans La Reine morte de Montherlant, avant de partir en tournée. Jean-Laurent Silvi le distribue à nouveau dans La Jument du Roi de Jean Canolle où il interprète le rôle de Henry VIII.

Il travaille ensuite régulièrement avec la compagnie Les Mille Chandelles : en 2011, il est le

Commandeur espagnol dans De Cape et de Crocs – l’Impromptu, spectacle monté par Baptiste Belleudy au château de Vaux le Vicomte. Puis il joue dans deux pièces de Shakespeare représentées dans le cadre de la Tour Vagabonde à Paris : il est le Frère Laurent dans Roméo & Juliette et il incarne les deux ducs dans Comme il vous plaira (m.e.s. de Baptiste Belleudy)

Depuis octobre 2013, Axel prête sa voix au personnage de Rick Grimmes pour le livre audio de la série à succès Walking Dead.

Parallèlement, il apparaît aussi au cinéma et à la télévision (Cyprien de David Carhon, la série Engrenages, À bout portant de Fred Cavayé, Louis XV ou le soleil noir de Thierry Binisti, Babysitting de Philippe Lacheau…).

Robin Laporte, Tibia.

Après sa formation au cours Cochet, Robin intègre plusieurs compagnies comme la Petite Comédie et la Compagnie du Cadran avec lesquelles il joue, à Paris et en Région, les oeuvres d’auteurs classiques tels que Molière (Monsieur de Pourceaugnac m.e.s par Jean-Laurent Silvi) et Labiche (Les Circonstances atténuantes et Le Clou aux maris m.e.s par Marjolaine Humbert).

Il intègre ensuite en 2011 la compagnie Les Mille Chandelles et participe à l’élaboration du spectacle De Cape et de Crocs – l’Impromptu, mis en scène par Baptiste Belleudy, au Théâtre de la Faisanderie à Chantilly et au château de Vaux le Vicomte. Avec cette compagnie, il participe également à Roméo et Juliette et Comme il vous plaira de Shakespeare dans la Tour Vagabonde, spectacles (m.e.s B. Belleudy) pour lesquels il est responsable musical et créateur lumières, tout en y jouant de nombreux rôles.

En 2014, il joue L’Ut final au Vingtième Théâtre, pièce musicale dont il est l’auteur et qu’il met en scène.

Parallèlement à ses activités de comédien, de musicien et de chanteur, Robin donne des cours de théâtre pour enfants et adolescents au sein de l’Atelier d’Amélie à Paris.

Gil Geisweiler, Malvolio, Aubergiste, Spadassin.

Formé au Cours de théâtre de Raymond Girard puis au Centre de la Rue Blanche, Gil a, durant toute sa carrière, travaillé sous la direction de grands metteurs en scène comme Denis Llorca , Jean-Louis Thamin,  André-Louis Perinetti, Michel Hermon, Henri Ronse,  Robert Hossein.

Il a joué les textes des plus grands auteurs classiques et contemporains comme Paul Claudel, Henrik Ibsen, Saint-John Perse, Virgil, André Obey, Victor Hugo, Tchékhov, Molière, Shakespeare.

Plus récemment, il a interprété le rôle de Merlin dans Excalibur mis en scène par Christian Vallat au Stade de France et celui d’Ariste dans Les femmes savantes mis en scène par Arnaud Denis au Théâtre de Paris. En parallèle à ses expériences théâtrales, Gil a toujours aussi régulièrement tourné pour la caméra. En 1984, par exemple, il a passé quatre mois en Inde sur le tournage de Ganga Maya réalisé par Ludovic Ségarra (film nominé au Festival de Cannes 1985) et, en 2007, il a notamment participé aux deux films de  Jean-François Richet consacrés à Jacques Mesrine : L’ennemi public numéro un et L’instinct de mort.

Sylvy Ferrus, Ciuta.

Après le Conservatoire de Levallois-Perret, Sylvy a suivi l'enseignement de Steve Kalfa aux Ateliers de l’Ouest, puis celui de Jean-Laurent Cochet. Au théâtre, elle a interprété les rôles d'Abigaïl dans Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller (m.e.s Sophie Fontaine), Viviane dans Un fil à la patte de Georges Feydeau, Leïla dans Skinner de Michel Deutch, et incarné plusieurs personnages dans Le Balcon de Jean Genet (m.e.s Thierry Fohrer) et Chronique des jours entiers de Xavier Durringer. Au cinéma, elle apparaît notamment dans Yuki et Nina d'Hippolyte Girardot et Au voleur de Sarah Leonor.

Travaillant régulièrement avec la compagnie Les Mille Chandelles, elle a récemment participé au spectacle De Cape et de Crocs – l’Impromptu d’Alain Ayroles au château de Vaux le Vicomte, mis en scène par Baptiste Belleudy. En 2013, ce dernier lui distribue le rôle de la nourrice dans Roméo & Juliette, et celui d’Audrey dans Comme il vous plaira, deux pièces de Shakespeare qu’elle joue plusieurs mois à Paris dans le théâtre élisabéthain la Tour Vagabonde.

En 2014, elle tourne pour le cinéma dans Riverside de Thomas Legrand, et obtient le rôle principal de Vaudeville, un moyen-métrage d’Hélène Abram. 

Baptiste Belleudy, scénographe.

Animé depuis toujours par l’envie de parcourir divers territoires artistiques, Baptiste Belleudy a réalisé des courts-métrages, notamment Barbe-Bleue, d’après Charles Perrault, et suivi des études de littérature française et allemande, avant de se consacrer pleinement au théâtre. Avec l’English Drama Group de l’universtié de Munich, il joue en anglais dans Pride & Prejudice d’après Jane Austen, sous la direction de George Low, avant d’intégrer le Cours de Jean-Laurent Cochet à Paris.

Comédien, metteur en scène, dessinateur, scénographe, accessoiriste, marionnettiste, Baptiste a travaillé notamment avec Jean-Laurent Cochet et Arnaud Denis (Les Femmes savantes, de Molière).

En 2011, il met en scène De Cape et de Crocs – l’Impromptu, d’Alain Ayroles, adaptation de la BD éponyme, sur le parvis du château de Vaux le Vicomte. Il réunit à cette occasion 25 comédiens (et divers animaux) autour d’un projet de troupe fondé sur l’enthousiasme et le travail. Il dirige ensuite plusieurs lectures théâtrales au Collège des Bernardins (Catherine Aulnaie de Patrice de la Tour du Pin, Le Cantique des Cantiques extrait de la Bible), avant d’y monter Roméo & Juliette de Shakespeare.

Le spectacle a été repris dans la Tour Vagabonde, un théâtre élisabéthain itinérant avec lequel il a depuis créé un partenariat artistique. Il y a monté Comme il vous plaira de Shakespeare, qu’il a traduit, et imaginé la scénographie de Bla di bla di bla..., un spectacle jeune public qu’il a co-écrit avec Stéphane Peyran et Damien Bonnel.

Il dirige la compagnie Les Mille Chandelles qu’il a fondée en 2009. 

Laurent Béal, créateur lumière.

Laurent Béal, concepteur lumière depuis 25 ans compte à son actif plus de deux cent trente créations lumière pour le spectacle vivant, principalement pour le théâtre mais aussi la comédie musicale, la danse et le cirque. Les productions font aussi appel à lui pour les captations et les diffusions en direct. Il travaille notamment avec Patrice Kerbrat, Stéphane Hillel, Didier Long, Anne Bourgeois, Régis Santon, Agnés Boury, José Paul, Isabelle Nanty, Jean Rochefort, Patrice Leconte, Arnaud Denis, Jacques Gamblin, Fabrice Luchini et maintenant Jean-Michel Ribes, ainsi qu’une vingtaine d’autres metteurs en scène ou chorégraphes. Il crée des liens privilégiés avec tous ces artistes qui font appel à lui pour ses conseils, leur collaboration dépassant la lumière de leurs spectacles. Il a été nominé huit fois aux Molières comme meilleur créateur lumière.

Ségolène Bonnet, costumière.

Étudiante en restauration de textiles anciens, Ségolène Bonnet est depuis toujours passionnée par l'étude des costumes historiques, par ce qu'ils apprennent des savoirs, des mœurs et des mentalités humaines. Elle réalise des robes de mariée sur mesure et de nombreux chapeaux aux styles divers. Cherchant à toujours inclure quelque chose d'ancien dans chacune de ses créations, elle recrée régulièrement des tenues médiévales d'après ses recherches historiques. 

Théâtre des Affranchis

Association loi 1901

SIRET 79949908200011 - APE 9001Z